Questions  fréquemment  posées 

1.  Politiques 

De nombreux facteurs font varier les prix d’un assureur à l’autre. Les principaux sont:

  • Couvertures de sinistres différentes. En effet, il est logique de payer une assurance moins chère qui vous couvrira jusqu’à 1 million de francs CFA plutôt que jusqu’à 3 millions de francs CFA
  • Puissance du véhicule. Le coût de l’assurance de la garantie Responsabilité Civile est généralement fixé par l’Etat et en fonction de la puissance administrative de votre véhicule
  • Nombre de sinistres. Une assurance qui donnait une compensation de 50.000 Frs ; l’an dernier augmentera beaucoup moins que le taux qui en donnait 100.000Frs. Ce paramètre est aléatoire

L’acronyme DTA signifie «Automobile Stamp Law» ou Loi sur les timbres automobiles. Cette taxe est perçue par les assureurs au moment de la souscription de votre police d’assurance. Elle est ensuite transférée à l’État par votre assureur. DTA s’appelait autrefois Vignette automobile et devait être collée sur le pare-brise de votre véhicule pour certifier le paiement. Cette formalité est désormais facilitée par votre assureur dans certains pays

La Rose Card ou Carte Rose est un certificat qui vous est remis lors de la souscription de votre police, qui permet que votre véhicule soit couvert dans les pays de la zone CEMAC en cas de déplacement ou en cas d’accident avec un véhicule immatriculé dans l’un de ces pays.

En cas de sinistre, si le nombre de personnes installées dans le véhicule dépasse celui indiqué sur le certificat d’immatriculation du véhicule, il est probable que le sinistre sera aggravé par le fait que toutes ne portaient pas la ceinture de sécurité et, de plus, l’assureur ne couvrirait que le nombre de personnes que le véhicule était censé accueillir.

Tout accident doit être déclaré à votre assureur.
Pour ce faire, il vous suffit de remplir un rapport, un formulaire que vous devez toujours avoir à disposition dans votre véhicule. Ce document doit être complété par les deux parties et adressé à chaque assureur avec la description claire et précise de l’accident illustrée par un croquis.
La réclamation doit être déclarée 5 jours après l’accident.
L’assurance reviendra vers vous pour vous informer des démarches à suivre en fonction de l’importance du sinistre (réparations, expertise…) et de votre responsabilité engagée (responsable ou non).

Si le sinistre ne concerne que votre véhicule et celui d’un tiers, vous pouvez utiliser le formulaire de déclaration amiable émis par votre assureur.
Dès qu’un troisième véhicule est impliqué ou que l’incident a causé des dommages corporels, le rapport doit être fait par une autorité.
La réclamation doit alors être déclarée à l’assureur dans les plus brefs délais tout en prenant des mesures de protection en temps opportun afin de ne pas aggraver les dépenses.

De manière générale, votre assurance couvre les accessoires montés en série sur votre véhicule. En revanche, les équipements audiovisuels (autoradios en particulier) et les équipements optionnels non montés en série ne sont souvent pas couverts. Néanmoins, chaque assureur a ses propres tarifs et conditions.

Le premier contrôle technique doit avoir lieu le jour suivant le 4e anniversaire de la date de la première mise en circulation du véhicule. Vous ne recevrez pas d’avis, mais certaines entreprises agréées pour effectuer le contrôle technique des véhicules envoient des rappels à leurs clients dès que vous faites partie de leur base de données. Vous devrez ensuite effectuer ces vérifications chaque année.